google-site-verification: google4fbd2cc782d0563d.html
30 juillet 2018  

Révélation transmise à l’Abbé Curicque : « Il me semblait, mon Père, que je vis éclater la révolution d’une manière terrible ; il me semblait voir tout à coup sortir des foules armées dans toutes les rues de Paris et d’ailleurs ; je vis les chemins de fer interrompus par les brigands.

Le 27 août vers 11h45, à la gare de Montparnasse, le trafic a été interrompu dans les deux sens, en raison d'un incendie sur un poste électrique appartenant à la société RTE à Issy-les-Moulineaux. L'incendie a été maîtrisé un peu avant 15 heures. Concernant l'incendie à l'origine de cette panne, toutes les hypothèses sont encore sur la table. L'incendie a-t-il été provoqué par les très fortes chaleurs, s'agit-il d'un acte de malveillance, ou d'une toute autre raison? Le gestionnaire du réseau électrique RTE a ouvert une enquête pour déterminer les causes précises de cet incendie.( source rmc.bfmtv.com le 28/07/2018 à 10h50)

S'il ne perd un point à 39% dans l'enquête de l'Ifop pour le Journal du Dimanche, c'est que l'étude a été réalisée en deux temps. Avant le 19 juillet et le début de l'affaire, le chef de l'Etat gagnait un point à 41%. Mais dans une seconde vague conduite du 25 au 27 juillet, il en perd trois à 37%, et retrouve son niveau plancher. L'affaire Benalla a eu un impact réel, mais il n'y a pas de rupture d'opinion... les critiques majeures des Français restent économiques et sociales. Sur le président des riches, la politique injuste… (source la-croix.com 30/7/2018)

L’extatique de Grenoble, aussitôt à la lueur des éclairs et des flammes, vit Paris qui brûlait et un personnage étendu mort, sans sépulture.

Maria Bordoni : Il y aura un mort à Paris. De ce moment il faudra quitter Paris pour ne pas être massacré et consumé par les flammes.

Marie Julie Jahenny : Lors de cette heure terrible, les étrangers, dont le désir est rempli d’une violence qui ne se possède pas, seront maîtres en France. Dès la nouvelle du fatal événement, leurs oreilles ne seront pas sourdes!

Pour Emmanuel Macron, c’est à la fois une semaine à risque et à la fois la dernière ligne droite avant les vacances, qui priveront l’opposition de ses deux principales tribunes en ce moment dans l’affaire Benalla: l’Assemblée et le Sénat. C’est une semaine de vrais faux dangers, estime Christophe Barbier, éditorialiste politique de BFMTV. (vidéo youtube de BFMTV ajoutée le 29 juil. 2018)

Je reste certain que nous sommes dans les temps prérévolutionnaires en France soulignant toutefois qu'on ne sait pas encore l'origine de l'incendie du transformateur ayant interrompu le trafic sncf et qu’il manque les éclairs sur Paris d’ici la semaine qui finit le 5 août en matière de prévisions météo, sauf s’il s’agit d’éclairs de girophares des véhicules de secours et des forces de l’ordre, si elle était aussi proche. L’évolution de la situation semble à suivre sans plus actuellement.

© 2018