google-site-verification: google4fbd2cc782d0563d.html
Accueil  

GARABANDAL-STORY.COM

(05/09/1987)- Vassula, n'aie pas peur. Ecris le mot "Garabandal". Garabandal est la suite d'autres signes. Les apparitions de Garabandal sont authentiques. Croyez, vous tous qui n'avez pas vu, croyez, croyez. Vassula, te souviens-tu des Pharisiens ? A un moment donné, ils M'ont accusé de prêcher contre la Loi de Moïse. Quelle différence y a-t-il aujourd'hui? J'ai été accusé de promiscuité et d'aller contre leur loi. Les accusations et les doutes concernant Garabandal n'en sont pas loin. Laisse-Moi te dire que ceux qui se dressent contre les apparitions et les messages de Garabandal sont ceux qui Me blessent. Ils sont les épines de Mon Corps (source http://www.vassula.org/CAHI_015.html)



Les signes sont là! Réveillez-vous! J'avertis pour faire réagir les âmes.S'il est vrai que vous ne pouvez pas grand chose, faites le.
  
Je n'aurai pas trouvé moi-même mieux que ces paroles, tirées du livre "France réveille-toi" données par

Jésus à Axelle, pour définir ce site : Faire prendre conscience que la grande crise universelle a débuté.


La grande crise universelle est également connue sous le nom de la  fin des temps  ou encore, de la grande tribulation.

Sa poximité a été annoncée le 3 juin 1963, jour de la mort de Jean XXIII, par Conchita Gonzales, âgée de 16 ans et habitant Garabandal, petit village espagnol isolé près de Santander : "Encore 3 papes et c'est la fin des temps, en fait il y en aura 4 mais il y en a un qui ne compte pas." Elle tenait l'information de la Sainte Vierge qui apparaissait à elle et à trois camarades depuis presque 4 ans.

Sa maman voulut savoir si c'était la fin du monde qui arrivait, elle lui expliqua:
"La Vierge n'a pas parlé de fin du monde mais de fin des temps!"                                          

Sa maman voulut savoir quelle différence cela faisait, elle lui répondit:         

"Celà, elle ne me l'a pas dit."       

Quatre papes après Jean XXIII dont un qui n'est  pas compté: Paul VI, Jean Paul Ier, Jean Paul II et Benoît XVI.

La crise universelle commencera sous le pontificat du pape François, et comme l'a su Marie Julie Jahenny, elle est de nature spirituelle:

" Mes enfants, dit Jésus, voilà donc mon nouveau représentant placé à la tête de l'univers. Il y aura beaucoup à souffrir. L'enfer va livrer une dernière lutte à mon représentant. Sa charge sera bien lourde."


                                                            


© 2017