google-site-verification: google4fbd2cc782d0563d.html
Apparition anti évêque  

L'apparition de Medjugorje s'attaque à Mgr Zanic:


19 Décembre 1981 – en ce qui concerne le Père Ivica Vego. Notre Dame a dit que pour que ces troubles le plus coupable est l’évêque Žanic. Elle dit de rester à Mostar et de ne pas s’en aller."


03 Janvier 1982 - La Vierge a répondu : L’évêque n’arrange pas les choses et donc il est coupable. Et puis, il ne sera pas toujours l’évêque. Je montrerai la justice au Paradis."


Le 4 avril 1982 Vicka et Jacov se rendent chez l'évêque. Mgr Žanic :


Durant notre conversation dit Mgr Zanic, Vicka commença : "La dernière fois que nous étions avec vous, nous ne vous avons pas tout dit… Nous avons parlé de beaucoup de choses et c'est pourquoi, nous avons oublié…"


Lui "Qu'avez-vous oublié ?"


Vicka "Notre Dame nous a dit de vous dire que ces aumôniers, Vego et Prusina, sont des prêtres et c'est pourquoi ils peuvent célébrer la Messe tout comme d'autres prêtres."


Lui "Attends une minute. Est-ce que Notre Dame t'a dit ceci avant notre dernière rencontre ?"


Vicka "Oui, c'est pourquoi elle nous envoya chez vous. La dernière fois, j'ai parlé de beaucoup d'autres choses et j'ai oublié de mentionner ceci."


Lui : Durant cette rencontre précédente, je lui avais demandé plusieurs fois directement si Notre Dame avait mentionné quelque chose au sujet des aumôniers. [source Mgr Pavao Žanic, La vérité au sujet de Medjugorje, Mostar, Mars 1990]


extraits Cahier de Vicka :



15 Avril 1982. sur Ivica Vego et Ivan Prusina.
J’ai posé la question à la Vierge : 'Pourriez-vous me dire en général tout ce qui les concerne chacun?'.


Réponse: Ils ne sont pas à blâmer. Elle le répéta deux fois…. Ici l’Évêque est coupable… N’obéissez pas à n’importe qui ! Ne vous blâmez pas pour rien du tout, et, surtout, ne partez pas de Mostar.


Ma Madone, vous avez dit que vous pourrez obtenir en quelque sorte que l’évêque les laisse rester, alors je vous demande de le faire dès que possible, car nous sommes un peu pressés.'


L’’année suivante, un jésuite slovène, le Père Radogost Grafenauer, eut l’occasion de parler avec Vicka et Marija. (extraits)


GRAFENAUER : Vous dites de l’Evêque qu’il doit être blâmé et que ces deux là [Vego and Prusina] sont innocents et qu’ils peuvent exercer leurs fonctions sacerdotales ?
VICKA : Oui, je l’ai dit.
GRAFENAUER : Peuvent-ils entendre les confessions ? Est-ce que Notre-Dame a mentionné cela ?
VICKA : Oui.
GRAFENAUER : Si Notre-Dame-dit cela et que le Pape dit qu’ils ne peuvent pas ...
VICKA : Le Pape peut dire ce qu’il veut, je dis les choses comme elles sont ;


GRAFENAUER : Est-ce que Notre-Dame a dit que l’Evêque devait être blâmé ?
MARIJA : Oui.
GRAFENAUER : Quand Notre-Dame dit que l’Evêque doit être blâmé cela apparaît immédiatement suspect et nous pourrions conclure que ce n’est pas Notre-Dame qui parle.
MARIJA : Notre-Dame nous a dit cela.


"Le 19 06 1983,
La Vierge apparut :


Dites à l’évêque que je recherche de sa part une conversion rapide à l’égard des événements de Medjugorje, avant qu’il ne soit trop tard. ..


Je veux lui éviter de créer des conflits entre prêtres et de cesser de rendre publics leurs comportements négatifs...


L’Evêque est le père spirituel de toutes les paroisses en Herzégovine. C’est pour cette raison que je cherche sa conversion à ces événements.


Je vous envoie mon avant-dernière mise en garde.


Si ce que je recherche ne se produit pas, mon jugement et le jugement de mon Fils atteindra l’évêque.


Tout ce qui figure sur cette page est tiré du site ci-dessous qui présente des photocopies de documents d'origine.

http://www.marcocorvaglia.com/medjugorje-fr/


le seul renseignement que je sais de Maro Corvaglia auteur de ce site est ce qu’il dit de lui même : qu’il est né en 1969, licencié es lettres et enseignant.


© 2018