google-site-verification: google4fbd2cc782d0563d.html
correctiofillialis  

En vous communicant correctiofilialis je me dis jusqu’où iront-ils ? ayant franchi un pas de plus depuis les dubias

- je pense à Anne catherine Emmerich : «Je vis le Pape en prières ; il était entouré de faux amis qui souvent faisaient le contraire de ce qu'il disait. Je vis le saint Père dans une grande tribulation et une grande angoisse touchant l'Eglise. Je le vis très entouré de trahisons. Ils veulent enlever au pasteur le pâturage qui est à lui ! Ils veulent en imposer un qui livre tout aux ennemis … Vous prêtres, vous ne bougez pas ! Vous dormez et la bergerie brûle par tous les bouts ! Vous ne faites rien ! Oh, comme vous pleurerez cela un jour !».

- je pense à Axelle : Le pape subira un martyr, on dira qu’il a perdu la raison

- je pense à Marie Julie Jahenny : Le Saint Siège suivra de près le renversement de la France

-je pense qu’on en est encore un peu plus près



http://www.correctiofilialis.org/fr/


lettre signée par 40 clercs catholiques et universitaires laïcs remise au pape François le 11/8 .


Puisqu’aucune réponse n’a été reçue du Saint-Père, elle est rendue publique aujourd’hui, le 24 septembre,


La lettre, ouverte aux nouveaux signataires, a maintenant les noms de 62 clercs et universitaires laïcs de 20 pays,


qui représentent également d’autres personnes


qui n’ont pas la liberté d’expression nécessaire pour signer.


Son titre est en latin : Correctio filialis de haeresibus propagatis  (littéralement : « Une correction filiale concernant la propagation d’hérésies »).


Elle affirme que le pape, par son Exhortation apostolique Amoris laetitia ainsi que par d’autres paroles, actions et omissions en rapport avec celle-ci,


a effectivement soutenu sept propositions hérétiques par rapport au mariage, à la vie morale et à la réception des sacrements,


et qu’il a été à l’origine de la diffusion de ces opinions hérétiques au sein de l’Eglise catholique


Les signataires ne s’aventurent pas à juger du degré de conscience avec lequel le pape François a propagé les sept hérésies qu’ils énumèrent.


Mais ils insistent avec respect pour qu’il condamne ces hérésies, qu’il a directement ou indirectement soutenues.


Les signataires professent leur fidélité à la Sainte Eglise romaine, assurant le pape de leurs prières et implorant sa bénédiction apostolique.


Le document en question (extraits)


Correctio filialis de haeresibus propagatis Le 16 juillet 2017 Fête de Notre-Dame du Mont-Carmel.


Page 1 / poussés par la fidélité envers Notre Seigneur Jésus-Christ, par l'amour pour l’Eglise et pour la papauté, et par dévotion filiale envers votre personne nous sommes contraints d’adresser à Votre Sainteté une correction à cause de la propagation d'hérésies entraînée par l’exhortation apostolique Amoris laetitia et par d’autres paroles, actions et omissions de Votre Sainteté.


Page 5/ Votre Sainteté a refusé de donner une réponse positive aux dubia qui vous ont été soumis par les cardinaux Burke, Caffarra, Brandmüller et Meisner, par lesquels il vous était respectueusement demandé de confirmer que l’Exhortation apostolique Amoris laetitia n’abolit pas cinq enseignements de la Foi catholique.


Page 13 / Les descriptions … du péché personnel d’hérésie et du crime canonique d’hérésie sont données seulement afin de pouvoir les exclure du sujet de notre protestation. Nous nous soucions seulement des propositions hérétiques propagées par les paroles, les actions et les omissions de Votre Sainteté.


Nous n’avons ni la compétence pour, ni l’intention de nous occuper de la question canonique de l’hérésie.

© 2017