google-site-verification: google4fbd2cc782d0563d.html
Deux évêques et Medjugorje  
Ce n'est pas parce qu'il n'avait pas reconnu les aparitions de Medjugorjé que l'ancien évêque de Mostar n'aimait pas la Sainte Vierge.
PROFESSION DE FOI MARIALE DE MGR ZANIC

«??J’en appelle à Vous, Immaculée Vierge et Mère, Mère de Dieu et Mère de l’Église, Mère de ce peuple qui Vous cherche, qui Vous prie et Vous aime. J’en appelle à Vous, moi, votre serviteur, évêque de Mostar, et à la face du monde j’exprime ma profonde et inébranlable foi dans tous les privilèges dont Dieu Vous a comblée, privilèges qui font de Vous la première et la plus éminente des créatures. J’exprime ma profonde et inébranlable foi en votre intercession qui fait de Vous la Médiatrice auprès du Dieu Tout-Puissant pour tous les besoins de vos fils en cette vallée de larmes. J’exprime ma profonde et inébranlable foi en votre amour envers nous pécheurs, en cet amour que Vous nous avez manifesté par vos apparitions et par le secours que Vous nous avez accordés. J’ai moi-même conduit des pèlerinages à Lourdes.

«??Vraiment, c’est avec la force de cette foi, que moi, votre serviteur, évêque de Mostar, devant toutes les foules qui Vous ont invoquée, je découvre et accepte votre grand signe, devenu sûr et évident au terme de ces six années. D’un signe spécial, moi-même je n’avais pas besoin, mais il a été nécessaire à tous ceux qui ont cru à des choses qui n’étaient point vraies. Ce signe consiste dans le fait que depuis six ans, Vous êtes toujours demeurée silencieuse, malgré l’annonce répétée que Vous alliez donner un signe. Les “?voyants?” disaient déjà en 1981??: “?II y aura un signe visible et durable sur la colline des apparitions, il va venir, on le verra dans peu de temps??; attendez encore un peu, un peu de patience?”. Et encore??: “?Le signe aura lieu pour la fête de l’Immaculée Conception de 1981, pour Noël, pour le 1er de l’an?”, etc.

«??Je Vous remercie, ô Notre-Dame, d’avoir montré suffisamment, par votre silence de six années, si Vous avez vraiment parlé ou non, si Vous êtes vraiment apparue, si Vous avez donné des messages et des secrets, si Vous avez promis oui ou non un signe particulier.

«??Vierge très Sainte, Mère du Christ et notre Mère, daignez intercéder pour la paix dans cette turbulente province ecclésiastique, dans ce diocèse de Mostar??: Intervenez spécialement en faveur de ce pays et pour cette paroisse où, une infinité de fois, on s’est servi de votre saint Nom pour répandre des messages qui n’étaient pas de Vous. Daignez faire que l’on cesse d’inventer de tels messages présentés comme venant de Vous. Ô Vierge très Sainte, daignez enfin accepter, en réparation, les prières sincères des âmes pieuses qui demeurent éloignées du fanatisme et de la désobéissance envers l’Église. Accordez-nous de tous retrouver l’authentique vérité. Ô Vierge bien-aimée, humble et obéissante servante du Seigneur, daignez faire que notre Medjugorje chemine d’un pas sûr derrière le Pasteur de cette Église locale, et que tous ensemble nous puissions Vous glorifier et Vous prier dans la Vérité et dans l’Amour. Amen??!

Pavao Zanic, évêque de Mostar.??»


Position de son successeur


Mgr Ratko Peric, évêque de Mostar, en Bosnie-Herzégovine, a rappelé le 26 février 2017, sur le site de son diocèse, sa position au sujet de Medjugorje: “il ne s’agit pas de vraies apparitions de la bienheureuse Vierge Marie”.

L’évêque mentionne toutes les enquêtes conduites jusqu’ici sur le “phénomène de Medjugorje” – Commission diocésaine de Mostar de 1982-1984, Commission élargie de 1984-1986, Commission de la Conférence épiscopale de Zagreb de 1987-1990, Commission de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi au Vatican de 2010-2014 et enfin évaluation de la mème Congrégation de 2014-2016. “Nous croyons que tout a été remis dans les mains du Saint-Père le pape François”.

La position de la curie de Mostar, précise Mgr Ratko Peric, a été claire et résolue durant toute cette période: les “phénomènes présumés sont à l’évidence non authentiques”, et ce, dès les premiers jours. Dans sa longue lettre, il expose les motifs de cette affirmation “avec une pleine conviction et responsabilité”. (cath.ch/com/be)

© 2018