google-site-verification: google4fbd2cc782d0563d.html
dossier medjugorje (suite)  

Tout se passe comme si les ténèbres usurpant le nom de Marie, craignaient la bénédiction de la région symbolisée par la croix du Krizevac.

Les Turcs ont régi le pays de 1463 à 1873. Le gouvernement d’alors ne permettait pas aux Catholiques de célébrer la messe. Toutefois,les chrétiens reçurent l’autorisation de célébrer une messe par an, dans un lieu déterminé, éloigné de tout et perdu dans la campagne, le premier dimanche après Pâques, les champs pierreux de Medjugorje, nus à l’époque.(Source : Lettre mensuelle de sœur Emmanuel d'avril 2012)

Medjugorje = "entre les montagnes", à l'est, le mont Crnica, surplombe le hameau de Podbrdo, au sud-est le mont Krizevac ( anciennement mont Sipovac)

Le Pape Pie XI s’appellait Achille Ratti. Une nuit de février 1932, rêva qu'il était en train d'escalader une montagne qu'il n'avait jamais vue auparavant. Il savait qu'il n'était pas en Italie car il avait escaladé presque tous les pics des Alpes. Quand il atteignit le sommet, une belle dame, qu'il identifia instantanément comme la Sainte Vierge, l'attendait au sommet. Elle portait une robe gris clair avec une long voile blanc. -

"Achille lui dit-elle, je veux que vous construisiez une croix là où je me tiens. Ce lieu va devenir très important".

Il murmura :-"Où suis-je?" Réponse -"Yougoslavie. Rappelez-vous cette montagne, Achille".

Quelques mois plus tard, il recevait une requête de l'archevêque de Mostar. Le diocèse souhaitait ériger une croix en béton sur le mont Sipovac (l'ancien nom du mont Krizevac) commémorant l'anniversaire des 1900 ans de la crucifixion de Jésus-Christ.

Quand le Pape vit une photo du site proposé, il souffla à voix haute : "J'ai été là-bas". C'était la montagne qu'il avait vue dans son rêve.

http://marie-oasis.eklablog.com/rubriques-medjugorje-c23051327/3


V
assula: 4/5/88 Ma Sainte Croix à Medjugorje est Vivante et en flammes.

J'ai béni ce territoire, lui accordant Mes Grâces à travers Ma Mère qui est l'Arche d'Alliance de Mes Oeuvres divines.

(Dieu m'a donné la vision, dit-elle, d'une immense Croix en flammes sur une montagne, pas comme si Elle avait pris feu et se consumait, mais comme si le feu sortait de la Croix, formait une Croix ; un feu lumineux, ininterrompu, un feu non-consumant.)


Il existe une autre croix mais on ne peut pas se tromper car elle est vers le bas de la colline des apparitions, devant le panneau du deuxième mystère joyeux, panneau réalisé en 1989 et en plus, mis en place seulement quelques années plus tard.


Les gravures des mystères joyeux du rosaire sur le chemin des apparitions ont été réalisés en 1989 par l'artiste italien Carmelo Puzzolo. Celles des mystères douloureux datent de 1990 et celles des mystères glorieux en 1991 mais elles n’ont été édifiées qu'après la guerre.


Curieusement l’apparition qui se fait appeler la Sainte Vierge n’a pas choisit la montagne du Krizevak avec sa croix contenant une relique de la croix de Jésus, mais la colline de Crnica pour commencer ses apparitions et sur laquelle elle a promis un signe permanent.


Je ne sais pas si c’est significatif (ténèbres contre lumière) Je n’ai pas trouvé d’étymologie de cnrica , par contre traduit du croate au français, cnr signifie noir et cnri signifie noir(e).

© 2018