google-site-verification: google4fbd2cc782d0563d.html
Mes doutes sur Medjugorjé  

Dès la fin du XIIIe siècle, la hiérarchie régulière de l’Église catholique en Bosnie avait disparu.

C’est l’époque où les franciscains arrivèrent en Bosnie en tant que missionnaires.

Les franciscains n’avaient pas alors l’intention de s’implanter en Bosnie pour prendre en charge la pastorale régulière.

Cependant, leur travail porta tant de fruits, comme en témoigne la Bulle Cum iam hora, promulguée en 1320 par Jean XXII,

En 1369, le pape Urbain V, accorda aux franciscains tous les privilèges du ministère avec droit de fonder des paroisses, construire des églises, nommer des administrateurs et des curés.

Lorsque la Bosnie tomba entre les mains des Turcs, les franciscains réussirent, en 1463, à obtenir du Sultan Mehmed II des garanties concernant leur liberté d’action.

Au début du XVIIe siècle commencèrent les persécutions en Bosnie-Herzégovine. Les religieux entrèrent en clandestinité pour travailler auprès du peuple.

En 1878, la Bosnie fut occupée par l’Autriche-Hongrie. Les nouvelles autorités exigèrent l’établissement d’une hiérarchie ecclésiastique.le travail des franciscains auprès du peuple ne servaient pas les intérêts politiques des nouveaux dirigeants. L

En 1879, le Saint-Siège la question de l’introduction d’une hiérarchie en Bosnie-Herzégovine.Le gouvernement austro-hongrois ne réduisit pas ses pressions.

La Congrégation pour la propagation de la foi a maintenu jusqu’en 1881 le droit accordé aux franciscains par le pape Urbain V.

Le pape Léon XIII en 1881 invitait dans sa lettre «Ex hoc augusta » le clergé séculier à se laisser guider par l’esprit d’amour et d’unité envers les religieux .

Dans la province franciscaine d’Herzégovine, la question du partage des paroisses fut résolue par un accord entre les franciscains et l’évêque des lieux, entériné par le Saint-Siège en 1899.

Le clergé séculier était restreint, les franciscains durent desservir des paroisses qui, selon l’accord, ne leur revenaient pas.

En 1923, en vertu d’un nouvel accord, l’évêque lui-même laissa aux franciscains la charge pastorale des paroisses que le clergé séculier ne pouvait assumer.

(Je note qu’en 1932 le pape Pie XI eut un songe où la Sainte Vierge lui demanda de construire une croix là où je me tiens. Ce lieu va devenir très important" Quelques mois plus tard, il recevait une requête de l'archevêque de Mostar. pour ériger une croix en béton sur le mont Sipovac. Le Pape vit une photo du site proposé, C'était la montagne qu'il avait vue dans son rêve.)


Nommé en 1942, l’évêque Cule de Mostar fut le premier évêque
séculier. Condamné en 1948 il purgea une peine de huit ans et demi.

Après sa remise en liberté, le nombre des prêtres diocésains commença à augmenter. En 1958, fit révoquer l’accord conclu en 1923.

Dans certaines paroisses dont les franciscains se retiraient par obéissance, les fidèles résistèrent à la venue du clergé séculier.

Les franciscains qui répondaient aux demandes des fidèles perdaient leur juridiction et leur mission canonique.

Plus l’évêque insistait, plus l’opposition s’élevait.

En 1975, après plusieurs années de discussions et de consultations, un décret du Saint-Siège fut publié au sujet de la répartition des paroisses en Herzégovine.

Les franciscains dénoncèrent ce décret publiquement et collectivement, alors qu’ils administraient plus de 80% des fidèles dans le diocèse de Mostar.

La hiérarchie de la province franciscaine et le provincial Šilic perdirent leurs droits. Depuis cette province dépend directement du général de l’Ordre qui la régit directement ad instar.

Mgr Žanic prit le gouvernement du diocèse de Mostar en 1980 et fonda une nouvelle paroisse-cathédrale en subdivisant la paroisse franciscaine de Mostar.

Les fidèles continuèrent de s’adresser aux frères pour recevoir les sacrements, la messe et la catéchèse. Certains répondirent à leurs appels .

(Note : Au moment de la mort de la sœur Saint Pierre de Tours la rage de l'ennemi infernal était épouvantable. Satan lui lâcha cette parole : « En 80, 81 et 82, je ferai beaucoup de révélations. Je continuerai jusqu'à 83.(sous note : et si c’étaient des terminaisons d’années ne concernant pas le siècle de la mort de la sœur mais le suivant, c’est à dire le XXème siècle) Il sera impossible de masquer mon langage. J'imiterai trop bien toutes les paroles du Christ et Ses révélations. En chargeant ces âmes, je veux perdre beaucoup de prêtres pieux, les égarer profondément dans toutes ces choses. Je veux en perdre aussi beaucoup qui ne sont pas prêtres. Si je ne parviens pas à perdre ces âmes, je perdrais au moins la réputation ; je les ferai dénoncer jusque devant le conseil des lois humaines ». Mes enfants, ces paroles n'ont pu être entièrement rapportées. Je me sers de cette âme (Marie-Julie) pour les révéler tel que Lucifer les vomit aux oreilles de cette humble religieuse. (source forumdeprieres. Forumsactifs. com/t17747-propheties-de-marie-julie-jahenny-12-l-oeuvre-de-la-croix)

Et voilà que près de Mostar, à Medjugorje, la Vierge apparaît.

le P. Jozo Zovko fut de plus en plus convaincu que les enfants ne mentaient pas et qu’ils n’étaient influencés par personne. Ce fut aussi l’avis de l’évêque après les avoir rencontrés à plusieurs reprises.

Les autorités politiques menaçaient le P. Jozo et faisaient savoir à l’évêque leur mécontentement pour ces événements qui attiraient les foules et risquaient de favoriser le soulèvement du peuple.

En août 1981, le P. Jozo fut acucsé d’avoir mis en danger l’ordre et l’État; il fut condamné à la prison.

(source comprendre-medjugorje.info/ fr/ livres/ medjugorje_reponses_aux_ objections/conflit_entre_les_franciscains_et_le_clerge_diocesain)

Je note au 4 mai 1988 ces paroles de Jésus àVassula :

Vassula Ma Sainte Croix à Medjugorje est Vivante et en flammes. J'ai béni ce territoire, lui accordant Mes Grâces à travers Ma Mère qui est l'Arche d'Alliance de Mes Oeuvres divines.Dans très peu de temps, Je ferai fléchir le genou aux incroyants sur cette montagne-même. Ma Sainte Croix est en Vie avec une Flamme Vivante.

(Vassula a demandé au Seigneur la signification de ce feu, ett il a répondu: "LA VIE".)

Vassula, Je vous ai toujours aimés en dépit de votre méchanceté et de vos mauvaises actions. Création, pourquoi vous précipitez-vous si volontiers aux pieds de Satan ?

(Je note que la commission Ruini a écarté une origine diabolique de l’apparition, elle peut se tromper, le pape lui-même étant faillible sauf dans un cas très précis)
Vatican I constitution dogmatique Pastor Aeternus : Le Pontife romain, lorsque, remplissant sa charge de pasteur et de docteur de tous les chrétiens, définit, en vertu de sa suprême autorité apostolique, qu'une doctrine sur la foi ou les moeurs doit être tenue par toute l'Église, jouit, par l'assistance divine à lui promise en la personne de saint Pierre, de cette infaillibilité dont le divin Rédempteur a voulu que fût pourvue son Église, lorsqu'elle définit la doctrine sur la foi et les moeurs. Par conséquent, ces définitions du Pontife romain sont irréformables par elles-mêmes et non en vertu du consentement de l'Église.

Vassula, pourquoi est-ce que vous voulez votre Dieu silencieux et mort ?

(Je note que l’apparition de Medjugorje s’en est pris à l’évêque et que des pressions ont été faites jusque dans la hiérarchie pour le faire taire)

L’évêque est considéré par l’Église catholique comme successeur des apôtres, et à ce titre, il est Docteur de la foi, chargé de l’enseigner et de la transmettre avec fidélité. L’évêque est l’incarnation de son Eglise.

(source eglise.catholique.fr)

Je ne sais pas si c’est une indication de plus sur le fait que la Sainte Vierge, ce n’est pas elle qui apparaît à Medjugorje contrairement aux dires de l’apparition, mais voyez vous-mêmes la coïncidence :

Mes enfants, vous avez assez de science pour savoir que jamais mon divin Fils ne fait publier, d'un bout à l'autre du monde, toutes Ses paroles à moins que ce ne soit très grave et pour mettre à l'abri les âmes fidèles. . (extase du 28/06/1880 Marie Julie Jahenny)

Le cardinal Gerhard Müller, le 10 avril 2017, a déclaré que les messages que transmettrait la Vierge Marie à Medjugorje depuis 1981 n’ont aucune urgence particulière. Il n’y a donc pas de date limite spécifique pour terminer la recherche sur la supernaturalité des événements. (source fr.aleteia.org/2017/04/11/)

© 2018