google-site-verification: google4fbd2cc782d0563d.html
Pluies torrentielles  

Marie Julie Jahenny : La grande révolution universelle, le commencement en sortira d’abord en France Des pluies torrentielles entraînant de grands retards dans les cultures seront un des signes précurseurs de cette révolution.


Le 20/03/2018 on lisait: Quand cet hiver va-t-il se terminer ? Lassé par les vagues de froid sévères, le soleil absent, les pluies torrentielles et les tempêtes, on réclame avec insistance la venue du printemps qui a démarré officiellement ce 20 mars. C’est surtout de la pluie — et de la neige dans les massifs — qu’est venue la gêne : 2018 est le 3e hiver le plus humide depuis 1960, selon un bilan réalisé par Météo-France pour Le Parisien. C’est même l’hiver le plus arrosé en Bourgogne et le 5e en Ile-de-France. Sur l’ensemble de la saison et du territoire, l’excédent moyen par rapport à la normale est de 50 %. ( selon http://www. leparisien.fr/ )


Le 05/04/2018 on lisait encore : Fortes précipitations, températures douces,inondations puis vagues de froid, ... Une météo "mouvementée" pour ces premiers mois de 2018 ! Dans de nombreuses régions françaises, ces conditions climatiques ont engendré des retards pour les semis de printemps. Les sols saturés en eau et les précipitations à répétition ne sont, en effet, pas favorables aux semis. Selon un sondage en ligne réalisé sur Terre-net entre le 27 mars et le 3 avril 2018, 43,7 % des agriculteurs n'avaient pas encore commencé, 28,3 % ont pris un peu de retard et 9,3 % ont dû changer de culture. Les agriculteurs dans les temps ou en avance restent minoritaires, respectivement 14,2 % et 4,4 %. (selon https://www.terre-net.fr/observatoire-technique-culturale/)


Bien sûr, Marie Julie Jahenny n’a pas dit que ce signe précurseur d’une révolution commençant en France serait la même année que cette révolution, la convergence de nombreux autres éléments dont nous étions avertis permet cependant de penser raisonnablement, si on peut dire, que ce sera la même année.

© 2018