google-site-verification: google4fbd2cc782d0563d.html
Sur l'évêque de Santander  

Conchita (en 1965) : Sur le siège de Santander viendra un évêque qui n'y croira pas en y arrivant.La Vierge lui donnera un signe, il croira et lèvera la défense pour ses prêtres de monter à Garabandal et cela se produira avant l'avertissement.

La prophétie semble appartenir au passé, en 1987.


Le journal El Diario a sorti un article le 25 octobre 2016 avec les déclarations de Mgr Monge évêque de Santander depuis 2015:  

Il a interdit  à tout prêtre de venir en tant que représentant de L'Eglise à Garabandal , sauf de manière privée, interdit de dire une messe autre part que dans l'Eglise, et avec l'accord du Prêtre qui a toute confiance de l'Evêque. Aucune manifestation religieuse officielle.                                                                (source http:// lavoieduciel.canalblog.com)

On remarque qu'il n'interdit pas aux prêtres de monter à Garabandal à titre privé, ni de dire la messe dans l'église du village avec l'accord du prêtre de Garabandal.

La situation qui prévalait jusqu'à l'arrivée en 1971 de Monseigneur Juan Antonio Del Val Gallo sur le siège de Santander avait été rappelée clairement par son prédécesseur :

Est interdite aux prêtres toute intervention tant en prenant part qu'en collaborant activement au développement des faits, toute simple présence en tant que spectateurs, avec suspension des licences dans ce Diocèse de Santander pour autant qu'ils assistent sans autorisation particulière expresse et cas par cas de l'autorité diocésaine.

Evêque de Santander de 1971 à sa retraite en 1991 Monseigneur Del Val Gallo a pris la décision au début de 1987 d'autoriser les prêtres à monter à Garabandal et à y célébrer la messe à condition qu'ils ne parlent pas des apparitions mettant fin aux restrictions imposées en 1962.














© 2017